Non classé

Fratelli tutti (2)

Le cœur de l’encyclique

Chap. II : Un étranger sur le chemin,

Le deuxième chapitre est consacré à une longue méditation sur la parabole du bon Samaritain en St Luc 10, 25-37.

Après une étude approfondie du texte évangélique, une question se dégage : A qui t’identifies-tu ? (n.64). Il donne la réponse quelques pages plus loin (n.67 à 70)

En fait, soit on est le brigand qui dépouille et blesse l’homme et l’abandonne sur le chemin ; soit on passe à côté comme le prêtre et le lévite, soit on est l’homme blessé mais c’est là l’humanité entière. Ne reste qu’une possibilité, qu’une attitude à avoir :  être le bon Samaritain ! Désigné par le Christ comme le prochain.

Le pape nous invite à ne pas tout attendre de nos gouvernants mais à nous mettre résolument au service du Bien (n.77) Mais ne le faisons pas seuls, individuellement ; Le bon samaritain à compter sur l’hôtelier pour soigner l’homme blessé (n.78) et faisons de même que le samaritain qui est parti sans attendre ni remerciements, ni gratitude… (n.79)

Qui est mon prochain ? C’est le bon samaritain qui s’est fait proche… A nous de devenir un prochain pour les autres… en considérant un monde plus ouvert, aux responsabilités élargies au-delà des frontières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *