Quel est ton fils préféré ?

Un poème qui m’est venu à la suite de la médiation des textes de dimanche dernier (en particulier Ezéchiel 34 et Matthieu 25)

Un jour, un roi fit venir un homme très simple, dont on lui avait dit qu’il était un sage. Pour éprouver cette sagesse, le roi lui posa cette question : « On me dit que tu as de nombreux enfants ; veux-tu m’indiquer de tes enfants lequel est le préféré ? »

Et l’homme de répondre : Celui de mes enfants que je préfère,

  • c’est le plus petit, jusqu’à ce qu’il grandisse,
  • celui qui est loin, jusqu’à ce qu’il revienne,
  • celui qui est malade, jusqu’à ce qu’il guérisse,
  • celui qui est prisonnier, jusqu’à ce qu’il soit libéré
  • celui qui est éprouvé, jusqu’à ce qu’il soit consolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut